IFAT - Institut Français de l'Analyse Transactionnelle

Sommaire du n° 153

Spécial Bill Cornell

Archives 2014
N° 145 - Avoir une pensée à soi
N° 146 - Laisser une trace de son passage
N° 147 - Cadre, contrat, croissance
N° 148 - La théorie vit : Vive la théorie
N° 149 - Les risques nécessaires
N° 150 - Pensée : sources et ressources
N° 151 - Raconte-moi ton groupe
N° 152 - La force invisible du protocole

Editorial

par France-Brécard pp.1-3


« L'inévitabilité de l'incertitude, la nécessité du doute et le développement de la confiance. »

William F. Cornell pp.5-22

Si les ouvrages portant sur l'importance dans notre travail de la place de l'empathie, de la position OK+/OK+, de la construction d'un socle relationnel sécure, sont nombreux, rares sont ceux qui abordent de manière centrale la question de la place qu'y tiennent la haine, la méfiance, l'hostilité et la violence. Or, nous dit Bill Cornell, si nous ne pouvons examiner honnêtement les aspects haïssables de nous-mêmes et de nos cultures professionnelle et ethnique, nous risquons de « transformer nos valeurs thérapeutiques en saccharine et slogans creux » et nous n'apporterons pas grand-chose à ceux que nous voulons aider.


Processus non conscients et développement du moi, oncepts-clefs d'Eric Berne et de Christopher Bollas.

William F. Cornell, Michel F. Landaiche III pp.23-58

Entre intuition, protocole, scénario, physis et connu-non-pensé, ombre de l'objet et pulsion de la destinée, Bill Cornell et Michel Landaiche, par un tissage fin et leur humanité, mettent en évidence la complémentarité de Berne et de Bollas et nous permettent d'approfondir notre compréhension des processus inconscients, ou plutôt non conscients, qui jouent un rôle majeur dans nos métiers de relation d'aide.


L'être en relation thérapeutique en analyse transactionnelle : la vérité de l'amour ou l'amour de la vérité.

William F. Cornell, Frances Bonds-White pp.59-82

Les années 1990 ont vu s'opérer un glissement dans les théorisations cliniques au sein des approches psychodynamiques orientées sur le Moi, dont l'analyse transactionnelle. Alors que ces approches maternantes/relationnelles ont beaucoup fait pour corriger les styles unidirectionnels, paternalistes et autoritaires qui prévalaient dans la psychanalyse classique et dans les orientations cognitives et comportementalistes, nous voyons apparaître maintenant dans l'analyse transactionnelle contemporaine des applications aveugles de divers modèles relationnels qui pourtant, selon nous, mériteraient une critique sérieuse.


Les liens étroits entre la psychothérapie et le dévoilement du thérapeute

William F.Cornell pp.83-98

Au cours de cet article Bill Cornell, dans le courant de la psychothérapie relationnelle, partage sa réflexion, son questionnement et son expérience autour de l'auto dévoilement du thérapeute. Quand l'histoire du patient entre en écho avec celle du thérapeute est-ce que parler de soi est utile à la thérapie du client. Dans une grande intimité Bill Cornell se dévoile au lecteur en présentant deux vignettes cliniques illustrant le sensible équilibre à trouver entre partage ou non de vécus contre transférentiels. Des références à Ferenczi, McLaughlin, Poland, Aron soutiennent sa pensée.


Forum

Etre ou ne pas être… sur les réseaux sociaux ?

Bernadette Py pp.99-101

En tant que psychopraticien(ne), que sommes nous censé(e) faire de notre présence existante sur les réseaux sociaux ?


Les réseaux sociaux : une désynchronisation temporelle et spatiale ?

Annie Béarez pp.101-104

Les informations disponibles sur internet racontent une histoire dans le temps. Désynchronisation temporelle et intentionnalité sont des pièges subtils à apprivoiser lorsque nous nous baladons sur la toile. Cependant, ce qui s'y trouve fournit une riche matière thérapeutique; reste à l'utiliser en bonne intelligence, en bonne conscience de ce qu'elle est, rien de plus.


Creation de site Internet le havre